Mar 23

Millennium International Documentary Film festival: 24 Mars-2 Avril

UN FESTIVAL qui donne un visage humain aux grands enjeux de notre Époque
Le Festival MILLENIUM propose depuis 8 ans le meilleur du cinéma documentaire mondial sur les grands enjeux de notre époque. Des films qui nous font voir le monde autrement, qui nous confrontent avec ses problèmes mais qui, surtout, nous montrent sa beauté et sa complexité. Qu’il s’agissedes Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ou des Objectifs du Développement Durable (ODD), ces questions nous concernent tous,
impactent nos vies et notre avenir.
UN FESTIVAL DE CINÉMA International
Trois compétitions internationales rythment le festival et permettent au spectateur de découvrir le cinéma documentaire d’aujourd’hui. Un cinema engagé, qui mérite une place nouvelle au sein d’une société en mutation. Derrière chaque film, il y a un cinéaste indépendant, qui a souvent consacré des années à la réalisation de son projet. Son travail nous offre la chance inestimable de découvrir et de mieux comprendre l’Autre, au travers de films
riches en émotions.
UNE NOUVELLE COMPÉTITION BELGE
Pour la première fois, nous vous proposons une compétition spécialement dédiée au cinéma belge. Les 136 films belges que nous avons reçus cette année prouvent la vitalité de notre cinéma et ont bienmérité leur compétition ! C’est aussi l’opportunité de rencontrer ceux qui, autour de nous, font du cinéma et qui nous font partager leur experience cinématographique.
Un forum de discussion & un espace de rencontres
Tous les soirs, les projections sont suivies de rencontres avec les réalisateurs, mais aussi avec des spécialistes et des décideurs de haut niveau afin de débattre des films et des questions qu’ils soulèvent.
Ces échanges constituent un réel espace de réflexion collaborative et nous encourageons laparticipation de tous. Vous êtes tous invités à venir partager vos idées et vos émotions !

Le programme complet est accessible au lien suivant: http://www.festivalmillenium.org/en

Mar 22

60 years, 60 seconds. In Rome,…

In Rome, on 25 March 2017, EU leaders will come together to celebrate 60 years since the signing of the Treaties of Rome, on the same date in 1957. A moment to look back on the EU’s achievements, celebrate the Union’s values, and look forward to the future of the EU with 27 Member States. The video lasts only 60 seconds: http://ec.smh.re/N8

Mar 22

1950-1957: dans les coulisses du Traité de Rome

Documentaire d’ARTE. [FR] De l’idée de Jean Monnet d’une armée européenne transnationale à la suppression des frontières douanières, sept ans dans les coulisses du Traité de Rome. Un documentaire-fiction “embarqué” dans la grande et les petites histoires de l’Europe. Le 25 mars 1957, six pays, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France, signent le traité de Rome, créant ainsi le marché commun et l’Euratom (Communauté européenne de l’énergie atomique). Cet accord historique scelle le rapprochement d’une partie de l’Europe après les déchirements de la Seconde Guerre mondiale, et valide surtout la naissance d’une alliance franco-allemande, qui ne s’est pas démentie depuis. Pourtant, cette première étape d’un projet plus ambitieux (les États-Unis d’Europe) faillit ne jamais voir le jour. Depuis l’impulsion initiale donnée par Jean Monnet en 1950, les revirements sans fin (notamment de la France) et la complexité des intérêts nationaux parfois opposés ont longtemps retardé l’échéance, jusqu’à la compromettre. En coulisses, pourtant, certains politiques ont toujours cru à l’Europe, comme le combatif ministre belge Paul-Henri Spaak. Diplomatie dévoilée De l’idée de Jean Monnet d’une armée européenne transnationale à la suppression des frontières douanières, le film de Martin Fraudreau raconte la genèse de l’Europe en redonnant vie aux idéaux de ses “pères”, du Belge Paul-Henri Spaak au chancelier Konrad Adenauer, dont il restitue la dimension humaine et visionnaire. Mêlant images d’archives et reconstitutions, ce passionnant documentaire s’invite dans le secret des tractations, au cœur des plus hautes sphères du pouvoir. Les témoignages d’origine diplomatique, récemment dévoilés, les écrits d’historiens et les récits des acteurs directs permettent de décadenasser les huis clos politiques du passé pour éclairer la scène ouverte du théâtre politique. Pour voir la video suivez le lien suivant: http://ec.smh.re/Kx

Mar 15

Ricostruire, Il Nuovo Album di Giacomo Lariccia

Ricostruire

A un anno dagli attentati che hanno colpito Bruxelles una canzone e un videoclip parlano della fragilità del mondo che ci circonda: delle relazioni fra le persone, dell’Europa che vacilla, dell’equilibrio instabile che sperimentiamo ogni giorno.

Giacomo Lariccia, cantautore romano, già due volte finalista al Premio Tenco, a Bruxelles da più di un decennio, offre il suo punto di vista nella canzone che da il titolo al suo nuovo disco RICOSTRUIRE.”

“Quante volte dovrò ancora ricominciare? Quanto ancora dovrò tutto ricostruire?”.

ECCO IL VIDEO REGISTRATO DAL VIVO NEGLI STUDI DADA DI BRUXELLES:

Mar 15

Tamburinissimo, Calabro 38 (Calabre, Italie) | Radio Cos (Galice, Espagne), vendredi 17 Mars @ 20h00 @ Theatre Molière

Tamburinissimo, Calabro 38 (Calabre, Italie) | Radio Cos (Galice, Espagne), vendredi 17 Mars @ 20h00 @ Theatre Molière

Peu d’instruments ont un statut inversement proportionnel au rôle qu’ils exécutent. Le tambourin est à priori un des instruments les moins sexy du monde et pourtant vous trouverez rarement en Europe du sud un groupe traditionnel dont les rythmes de danse effrénés ne sont pas propulsés par le tambourin dans une de ses nombreuses variantes.

Radio Cos, un des groupes traditionnels les plus intéressants de Galice (Nord-ouest de l’Espagne), avec bien sûr le tambourin dans le rôle principal, vient nous présenter son dernier CD Pasatempo. Le duo Calabro 38 nous emmène quant à lui au cœur des traditions de la Calabre entre la montagne Pollino et le sommet du Sila.

Calabro 38 réunit les multi-instrumentistes Rocco Adduci et Francesco Rosa autour d’un programme de tarentelle et de chant polyphonique, dans un mélange sophistiqué de transe et sérénades. Si l’ambiance est à la fête, c’est qu’ils nous présentent ce répertoire musical avec des instruments à vent tels que la zampogna (cornemuse du Sud de l’Italie), la flûte, et la bombarde, en guise de percussion le tambourin, et la chitarra battente, un parent éloigné de la guitare baroque du 17ème siècle. Le tout sans oublier les voix puissantes, a gola aperta (à gorge déployée).
Xurxo Fernandes et Quique Peon, les deux chanteurs principaux de Radio Cos, produisent leurs rythmes énergiques non seulement à la pandeireta (le tambourin), mais accompagnent également leurs chansons sur des boîtes de poivrons métalliques, des tambours sur cadre carré, etc., qui soutiennent la cornemuse, l’accordéon, le violon et le saxophone soprano. Un quintet dynamique, deux voix puissantes, et du matériel parfois pluricentenaire. Les deux chanteurs ont effectué de longues recherches et montrent tant sur leurs premiers CD que sur leur dernier, Pasatempo, comment des chansons anciennes, voire archaïques, et des travaux traditionnels plus récents s’influencent et se retrouvent ensemble dans un mélange contagieux. Préparez-vous pour la musique de danse gaie qui concilie l’atmosphère d’une fête rurale avec un sens raffiné de la musique.

Radio Cos
– Nikolay Velikov : violon
– Pedro Lamas : sax, cornemuse
– Quique Peón : percussion, chant
– Xan Pampín : accordéon
– Xurxo Fernandes : percussion, chant

Calabro 38
– Francesco Rosa : voix, zampogna, guitare battente, bombarde
– Rocco Adduci : zampogna, surdulina, flûte harmonique, tambourin

En collaboration avec Aria Pagana asbl
Vendredi 17 mars 2017 , 20:00 Molière, Galerie de la Porte de Namur, 3 Square du Bastion, 1050 Brussels (Ixelles)
Pour plus de renseignments: http://www.muziekpublique.be/nouvelles/nouvelles/concerts-8/article/calabro-38-calabre-italie-radio?id_evenement=1846&lang=fr

Page 1 of 11612345...102030...Last »