Les grands maîtres du 7ème art

Le 18 décembre prochain sortira dans les salles obscures de Chine, le nouveau film de Wong Kar Wai, The Grandmasters. Ce film de Kung Fu se déroule dans les années 30 et retrace la vie de Ip Man, maître de wing chun et mentor de Bruce Lee.

Connu pour son film, « In the mood for love » (2000), Wong Kar Wai n’a plus donné de nouvelles depuis son dernier film « My Blueberry Nights » (2007).

La bande annonce son dernier film, déjà visible sur la toile, semble être à la hauteur de la réputation de Wong Kar Wai : une direction de la photographie léchée, des mouvements de caméra pointus, des décors et des mises en scène sublimes, une musique entrainante… bref, cette œuvre ne risque pas de décevoir les amateurs de films asiatiques et de Kung Fu.

[youtube 7CfC_1_Wpmo]

Dans le casting du film, on retrouve pour incarner le rôle principal, Tony Leung Chiu Wai. Cet acteur a déjà collaboré avec Wong Kar Wai dans les films, « Chungking Express » (1994), « Happy Together » (1997), le célèbre « In the mood for love » (1999) et « 2046 » (2004). Il retrouve, dans « The Grandmasters » son partenaire, Chang Chen avec qui il a déjà joué dans deux films également réalisés par Wong Kar Wai, « Happy Together » (1997) et 2046 (2004). Zhang Ziyi est également à l’affiche du film. Ziyi et Chen, loin d’être inconnus du grand public, ont tous les deux joué dans le célèbre film d’Ang Lee, « Tigre et Dragon ». Zhang Ziyi a participé à de grandes productions telles que « Rush Hour 2 », une producteur américaine en 2001, et d’autres films chinois comme « La princesse du désert » (2001), « La légende de Zu » (2001), « Hero » (2002), « Le secret des poignards volants » (2003), « Mémoires d’une geisha » (2004), ou encore « Mulan » (2010). Chang Chen quant à lui, est connu pour ses interprétations dans les films tels que « Les trois royaumes » (2008) ou « Red Cliff part II » (2009).

Le film sortira chez nous au printemps de l’année prochaine. Encore un peu de patience donc pour voir le film « The Grandmasters », sur nos écrans !

 

Sources:

www.hong-kong-cityguide.com