L’architecture au Vietnam, entre tradition et influences

Urbanisation

Depuis des milliers d’années, la disposition des villes, des villages n’a pas beaucoup changée. A l’époque, la vie des agglomérations était basée sur des règles ancestrales d’occupation de l’espace. Depuis le 1er siècle ap. J.C, les vietnamiens ont peu à peu assimilés les principes de l’architecture chinoise basée selon les normes de la géomancie. Qu’est ce que la géomancie ? C’est une science qui étudie, selon des calculs très précis, l’espace en déterminant les lieux précis où il fallait construire les bâtiments ou les tombeaux, par exemple, pour capter au maximum les énergies.

Les géomanciens recherchaient donc la position du Dragon bleu (souffle bienfaisant) ou du Tigre blanc (souffle malfaisant), tout cela en coordination avec les planètes et l’environnement.

La Citadelle

La citadelle est une ville à part entière qui inclut 3 remparts pour renfermer en son cœur la résidence impériale.
Ainsi, nous pouvons distinguer la Citadelle de Co Loa (277 av. JC), au Nord, de la Citadelle de Hué, plus récente (19e s. ap. JC) et logée au centre du Vietnam.

De la première ne restent que peu de vestiges. Celle-ci, anciennement appelée Loa Thanh (cité du Coquillage), fut la capitale du roi An Duong. Elle fut composée de 3 enceintes circulaires construites en  terre d’une hauteur de 4 à 5 m et d’une muraille de 8 km de long.

La seconde, la citadelle de Hué,construite sous les commandes des empereurs Nguyen, est déjà plus marquée par des formes architecturales plus vigoureuses, stables, simples et équilibrées se détachant du modèle chinois. Les enceintes sont de formes carrées et protègent la Ville-Capitale (Kinh Thanh), la Cité impériale (Hoang Thanh) et l’actuelle cité pourpre interdite (Cam Thnh) qui abritait le souverain et sa famille.

La Ville-Capitale regroupait artisants et commerçants regroupés en corporations tandis que la Cité Impériale logeait de riches seigneurs, commerçants ou mandarins.

Maison traditionnelle vietnamienne

La maison traditionnelle varie du Nord au Sud. Au Nord, contrairement à des pays comme le Laos, le Cambodge ou l’Indonésie, cette maison, que l’on appelle le Nha Rhuong, sera à même le sol, c’est à dire sans structure de pilotis. C’est une maison construite en dur avec un toit de tuiles.

Quant au Sud, plus sauvage, nous pouvons retrouver des maisons sur pilotis justement qui servent à protéger la maison des fauves et de l’humidité.

Les paysages du sud sont garnis de beaucoup de cocotiers qui sont utilisés comme matière première pour ces maisons. Le tronc de ceux-ci est utilisé pour les charpentes tandis que les palmes le sont pour le toit.

Le principe de la géomancie est aussi d’application dans la maison vietnamienne. Dans la maison sur pilotis, on retrouve des pilotis sur lesquels repose une planche pour le sol et un toit pour recouvrir la maison. La symbolique en est très belle puisque cette maison est associée à une tortue. Les pilotis font office de pattes, le sol de ventre, et le toit, qui protège la maison, de carapace. Le toit est également associé au ciel, le ciel qui évoque le principe mâle, le Yang. Le ventre est associée à la terre, principe du signe femelle, le Ying. Ensemble, ils forment le Ying et le Yang qui, réunis sont porteurs de bonheur pour la maisonnée.

Colonisation française

Suite à la colonisation française du Vietnam de 1858 à 1940 (19e s.), un style franco-vietnamien est apparu dans le paysage vietnamien. Ce style architectural se démarque principalement à Hanoï, au nord, ville habitée par de nombreux haut fonctionnaires et commerçants. Ils y construisirent notamment des villas composées d’une cheminée élégante et de fenêtres à voûtes ainsi que des bâtiment administratifs, grands hotels, théâtres, gares etéglises. L’intention des français était d’y créer « le Petit Paris de l’Indochine ».

Zones rurales

Un style peu aussi apparaitre suite à un besoin précis. Le HLM, nouveau genre d’habitat, est né face à la densification de la population suite à la guerre américaine et au coût du terrain. Celui-ci a conduit les architectes à imaginer des bâtiments et des maisons en hauteur, réduisant ainsi la parcelle de terrain.

Bâtiments religieux

Les bâtiments religieux se distinguent par 3 types de bâtiments : la pagode (Chua), le temple (Den) et la maison communale (Dinh). Ceux-ci forment le centre religieux du village vietnamien. Les temples et pagodes, d’inspiration bouddhiques apparurent au 11e s. ap. J.C tandis que les maisons communales apparurent seulement plus tard, au 17e s. ap. J.C.

La pagode

La pagode bouddhiste, lieu de prières, peut être en forme de T inversé ou de H. A l’extérieur de celle-ci, nombreuses décorations ou sculptures ornent les murs, les colonnes et les faîtes des toits.

Ex. : La pagode au pilier unique (1049), Hanoï

La pagode de Van Mien (1070), Hanoï

Les temples

Les temples sont dédiés au culte des génies, aux personnages divins ou aux héros d’histoires légendaires. Leur forme est identique à la pagode mais il se distingue par ses statues et ses éléments décoratifs. Dans les temples les plus importants se trouve un arbre sacré dans la cour extérieure. Cet arbre, entouré d’un muret rappelle l’arbre où Bouddha a reçu l’illumination.

Ex : Le temple de la Littérature, Hanoï

La maison communale

La maison communale est la caractéristique typique du village vietnamien. Celle-ci se distingue par sa longue structure en bois et est construite sur pilotis ou de plein pied. Elle est à la fois le lieu de culte du génie du village, un lieu où sont célébrées les cérémonies et les fêtes traditionnelles et un centre communautaire où se discutent les questions d’affaires du village (répartition des rizières,..) par les hommes du village.

Le Vietnam aujourd’hui

La maison d’habitation

La maison d’habitation type d’aujourd’hui se distingue par sa forme particulière en forme de parallélépipède. Elle est étroite, dû au coût du terrain et composée de 3 à 4 étages.

L’architecture contemporaine

L’architecture contemporaine se développe de plus en plus au Vietnam, notamment à Hô-Chi-Minh-Ville. De petit à petit, la population se densifie, l’architecture évolue laissant place à une architecture qui ressemble de plus en plus à celle des grandes mégapoles mondiales.

Références du livre: “Le Vietnam à travers l’architecture coloniale »

A travers l’architecture colonialeViêtnam. Deux syllabes qui résonnent avec force dans l’imaginaire. À la faveur des échanges renoués, les Occidentaux redécouvrent ce pays secoué par trente ans de guerre. Les apports architecturaux de la période coloniale demeurent visibles et contribuent toujours à façonner le visage des cités actuelles. Léonard de Selva, photographe, et Arnauld Le Brusq, historien de l’art, proposent un itinéraire du sud au nord du Viêtnam, de Hô Chi Minh-Ville – l’ancien Saigon – à Hanoi, en passant par Dalat, Nha Trang, Danang – anciennement Tourane – et Huê, autant de villes abordées de manière vivante sous l’angle de l’histoire urbaine et architecturale. À partir d’une campagne photographique d’envergure et d’une enquête auprès d’archives souvent inédites, ce sont des réalisations méconnues qui sont ici restituées : palais administratifs, édifices militaires, hôpitaux, églises, écoles, grands magasins, théâtres, musées et villas révèlent le talent d’architectes oubliés et la richesse d’un patrimoine à découvrir. Un voyage sensible mais sans nostalgie à la recherche des réalisations architecturales qui accompagnèrent la présence française au Viêtnam de 1860 à 1954.« Moins
Titre Viêtnam: A travers l’architecture coloniale
Auteurs Arnauld Le Brusq, Léonard de Selva
Éditeur Editions de l’Amateur, 2011
ISBN 285917513X, 9782859175139
Longueur 262 pages

 

Sources :

Le « Petit Futé », Viêt Nam, 2010

http://www.worldarchitecturenews.com/

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_1999?PHPSESSID=c23f80ae504e1983d255cb71adf4efe8

http://www.cap-vietnam.com/insolite/recherche.html?v1=vietnam-general|nord-est|nord-ouest&v2=

http://fil-info-vietnam.com/actualite-vietnam/revue-de-presse/pour-le-developpement-durable-des-cites-urbaines

http://www.e-architect.co.uk/vietnam/suoi_re_multi_functional_community_house.htm

http://www.comprendrebouddhisme.com/pays-bouddhistes/vietnam/architecture-vietnam.html

http://michka.my.tripper-tips.com/photo/maison-traditionnelle-3382.html#photo

http://blog.bluetran.asia/post/2010/08/15/Architecture-contemporaine-Vietnamienne 

http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/actualite/848419-inspiration-vegetale-pour-une-tour-au-vietnam

Présentation: Jessica MONSON

Rédaction: Jessica MONSON