Noël en Asie

Comme la plupart des fêtes occidentales, Noël n’a pas résisté à la mondialisation. En même temps, qui peut refuser une fête où l’on s’offre des cadeaux et où l’on retrouve les personnes que l’on aime autour d’un bon repas ?

Noël en Asie se résumerait alors à une fête étrangère qui a réussi à s’implanter sur le continent asiatique. Beaucoup d’entre nous diront même que Noël, tout comme les autres fêtes telles que Halloween, le Carnaval, la Saint Valentin, etc. sont des fêtes spécifiquement commerciales. Et pour cause …la fête de Noël s’adresse principalement aux enfants et aux amoureux.

L’Asie n’échappe donc pas à cette frénésie des achats que ce soit sur l’Orchard Road à Singapour, dans le superbe Mall commercial à Kuala Lumpur, sur Nathan Street à Hong Kong ou encore dans les petits commerces de rues ressemblant aux marchés de Noël que l’on connait ici. Autant dire papa Noël ne chaume pas en Asie !

En Corée, le père Noël s’appellerait Santa Haraboji. Au Japon il prendrait le nom de Santa Kurisumasu (prononcé le nom de Santa Claus rapidement et vous comprendrez pourquoi). Selon la légende, le Saint-Kurisumasu aurait des yeux derrière la tête afin de surveiller les enfants qui n’auraient pas été sages. Il sonne comme un écho du Saint-Nicolas que nous connaissons ici.

En Chine, il se nommerait Shengdan lao ren, littéralement le vieil homme de noël. Les chinois fêteraient Noël à l’occidentale, c’est-à-dire en accrochant des chaussettes à la cheminée, en envoyant des cartes de vœux, en mangeant des crackers ou encore en offrant des jouets et des vêtements aux enfants. Certains serveurs dans les restaurants porteraient même des bonnets de père Noël pendant cette période.

Les jeunes amoureux quant à eux, verraient dans la fête de Noël comme une seconde Saint-Valentin. N’hésitez donc pas à déclarer votre flamme à celle ou à celui que vous aimez en cette période de fête ! C’est d’ailleurs lors de cette période que les restaurants seraient pleins à craquer de jeunes tourtereaux dégustant des gâteaux préparés spécialement pour eux.

Durant les fêtes de fin d’années, les rues d’Asie ne différent pas beaucoup des rues ici. Il y a de belles illuminations ou encore de beaux sapins. Notons également que contrairement à chez nous, Noël n’est pas un jour férié en Asie.

N’oublions pas qu’en Occident, c’est-à-dire en Europe de l’ouest ou aux Etats-Unis, Noël est une fête chrétienne qui donne l’occasion de célébrer la naissance de Jésus Christ.  En Asie, comme la plupart des habitants ne sont pas chrétiens, cette fête ne revêt pas tout à fait les mêmes habits. Les toutes premières traces de Noël remonteraient au 16ème siècle, lorsque des missionnaires chrétiens sont venus évangéliser l’Asie et plus particulièrement le Japon. Mais c’est plutôt vers 20ème siècle que cette fête a vraiment pris toute son essor.

Il faut dire que les chrétiens en Asie sont très peu nombreux. Au Japon, ils représenteraient un peu plus de 2% de la population. Mais même en Occident, il y a de nombreux athées qui voient Noël comme une grande fête familiale sans nécessairement avec apport religieux.

Ce qui est intéressant en Asie c’est que beaucoup de famille connaisse sous le même toit, des origines diverses. Qu’ils soient bouddhistes, hindouistes, islamiques, chrétiens, catholiques, protestants, orthodoxes … ces personnes vivent ensemble dans la tolérance des cultures et des modes de croyances différentes. Une belle leçon de vie, vous ne trouvez pas ?

Sources :

http://www.canalacademie.com/

http://www.kochipan.org

http://www.cine-asie.fr