News d’Asie: 28 avril 2013

Chine

Le dernier bilan officiel des victimes s’établissait lundi 22 avril à 188 morts, 25 disparus et près de 11 500 blessés.

Plus de 48 heures après la secousse de magnitude 6,6 qui a ébranlé la province du Sichuan, l’une des plus peuplées de Chine, certains sites n’étaient encore accessibles qu’à pied, les routes n’étant pas encore carrossables ou barrées par des obstacles.
Un groupe de 198 secouristes dépêchés par la Russie était attendu lundi à l’aéroport de Chengdu, a annoncé l’agence de sismologie provinciale, citée par l’agence de presse Chine nouvelle. De la capitale du Sichuan, ils devaient se rendre immédiatement dans la zone touchée de la ville de Ya’an.

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_seisme-en-chine-les-secours-s-intensifient-malgre-les-difficultes-d-acces?id=7978230 – AFP

Chine

Au moins 21 personnes, parmi lesquelles des policiers, ont trouvé la mort dans des violences mardi dans la région chinoise troublée du Xinjiang, ont annoncé mercredi les autorités.

« En tout 21 personnes ont trouvé la mort. D’abord 15 ont été tuées, parmi lesquelles des policiers et des agents municipaux, puis, durant les affrontements, six agresseurs ont été tués par balle », a déclaré à l’AFP M. Cao, un responsable du district de Barchuk, dans cette région à majorité musulmane aux confins occidentaux de la Chine. Le site internet de presse Tianshan, contrôlé par les autorités du Xinjiang, a assuré que les violences avaient émané d’un groupe préparant des « actes terroristes ». Le Xinjiang est régulièrement secoué par des troubles en raison des fortes tensions entre Han (ethnie majoritaire en Chine) et Ouïghours (musulmans turcophones).

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_chine-21-morts-dont-des-policiers-dans-des-violences-au-xinjiang?id=7979886 – AFP

Chine/ Tibet

Deux moines tibétains âgés d’une vingtaine d’années se sont immolés par le feu en Chine, pour protester contre la tutelle de Pékin et la répression de la culture et de la religion tibétaine.

Lobsang Dawa et Konchog Woeser sont décédés après avoir mis le feu à leurs vêtements mercredi dans l’ouest de la province du Sichuan, une région de Chine où s’exprime une vive contestation contre le gouvernement central, ont indiqué Radio Free Asia ainsi que l’ONG Free Tibet, basée à Londres. Les moines de la préfecture d’Aba, théâtre des immolations, ont prié pour les deux victimes âgées de 20 et 23 ans, a précisé Radio Free Asia.

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_deux-nouveaux-tibetains-s-immolent-par-le-feu-en-chine?id=7980731 – Belga

Taiwan

Taïwan a confirmé mercredi 23 son premier cas de grippe aviaire de souche H7N9 responsable de la contamination de plus d’une centaine de personnes en Chine, essentiellement dans le sud du pays, dont 21 sont décédées.

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_taiwan-premier-cas-de-grippe-aviaire-h7n9-confirme?id=7980090 – AFP

Chine

Deux pièces rares issues du pillage du Palais d’Eté de Pékin, à l’origine d’une vive polémique lors de leur mise aux enchères en 2009 à Paris, vont être restituées à la Chine par la famille Pinault, a-t-on appris vendredi auprès d’un porte-parole du groupe PPR.

Son PDG, François-Henri Pinault, dont la famille a racheté les deux pièces –deux têtes d’animaux en bronze de l’époque de l’empereur Qianlong (1736-1795)– à la collection de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, a annoncé ce geste au président chinois Xi Jinping lors du dîner d’Etat donné jeudi à Pékin à l’occasion de la visite du président François Hollande, a indiqué ce porte-parole qui ne souhaite pas être nommé. La Chine avait engagé, sans succès, une action en justice en 2009 contre la maison d’enchères Christie’s pour l’empêcher de proposer, lors de la vente de la collection d’art d’Yves Saint Laurent, ces deux pièces, issues du sac du Palais d’Eté de Pékin en 1860.

http://www.rtbf.be/info/medias/detail_chine-deux-bronzes-rares-bientot-restitues-par-la-famille-pinault?id=7981770 – AFP

Inde

La police en Inde a arrêté un deuxième suspect dans le cadre de l’enquête sur le viol d’une fillette de cinq ans à New Delhi, ont annoncé lundi les autorités, une affaire qui provoque un nouveau tollé dans un pays déjà traumatisé par la mort d’une étudiante victime d’un viol collectif.

Cette nouvelle affaire a fait descendre dans la rue à New Delhi pendant le week-end des centaines d’habitants révoltés, quelques mois après la mort fin décembre d’une étudiante de 23 ans qui avait été violée par plusieurs hommes dans un autobus de la capitale fédérale indienne.
La nature particulièrement ignoble de cette agression avait profondément choqué le pays et suscité un débat sur les violences faites aux femmes et sur l’apathie de la police et de la justice face aux auteurs.

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_viol-en-inde-d-une-fillette-un-deuxieme-suspect-arrete?id=7978278 – AFP

Ced : Japon

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a indiqué lundi 22 avoir relancé le système de refroidissement de la piscine de combustible usé du réacteur 2 qu’elle avait volontairement stoppé à cause de la découverte de deux rats morts dans un transformateur.

Ce matin à 10H13 (01H13 GMT), une patrouille de contrôle avait découvert deux cadavres de rats près d’un transformateur extérieur lié au système de refroidissement de la piscine 2.
Pour le retrait de ces corps et le contrôle du matériel, il était nécessaire d’éteindre le dispositif.
Le système a été stoppé à 11H36 (02H36 GMT), initialement pour une durée d’environ trois à quatre heures, finalement à peu près respectée. La température de la piscine se trouvait à 13,9°C au moment de l’arrêt et à 14°C lors de la relance. A priori, elle ne risquait pas d’atteindre avant la remise en route la limite de sûreté de 65°C fixée par les autorités.AFP

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_fukushima-le-systeme-de-refroidissement-arrete-a-cause-de-rats-a-ete-relance?id=7978251

Belgique/Japon

La princesse Astrid de Belgique était en visite à Tokyo lundi 22 et mardi 23 en tant que représentante spéciale du Roll Back Malaria (RBM) afin de lancer un appel pour accroître d’urgence les investissements asiatiques dans la lutte contre le paludisme.

Le paludisme touche environ 30 millions de personnes dans la région Asie-Pacifique et y tue 42 000 personnes par an. C’est cependant l’Afrique qui est le continent le plus touché par la maladie, puisque c’est là que sont recensés 90% des 219 millions de cas de paludisme chaque année, tuant 655 000 personnes. La journée de jeudi sera la journée mondiale contre le paludisme. C’est dans ce cadre que la princesse mène cette visite qui la verra rencontrer lundi et mardi des représentants du gouvernement et des membres du secteur privé afin de faire progresser les discussions sur les programmes de lutte contre le paludisme. Belga
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-princesse-astrid-en-visite-au-japon-pour-lutter-contre-le-paludisme?id=7978361

Corée Sud/Chine/Japon

La Corée du Sud a décidé lundi 22 d’annuler un déplacement au Japon de son chef de la diplomatie et la Chine a protesté après la visite de trois ministres japonais au sanctuaire Yasukuni à Tokyo qui symbolise pour Pékin et Séoul le passé impérialiste nippon.
« Ce n’est qu’en affrontant son histoire belliqueuse, et en s’en repentant, que le Japon peut dessiner l’avenir et développer des relations d’amitié et de coopération avec ses voisins », a réagi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, lors d’un point presse. Le grand sanctuaire Yasukuni honore environ 2,5 millions de morts pour la patrie, parmi lesquels figurent selon la tradition les âmes de 14 Japonais reconnus coupables de crimes de guerre par les Alliés après la Seconde Guerre mondiale. AFP

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_visites-au-sanctuaire-yasukuni-la-coree-du-sud-et-la-chine-tancent-tokyo?id=7978443

Corée sud

La presse sud-coréenne a peu goûté la décontraction de Bill Gates saluant lundi 22 à Séoul la présidente Park Geun-Hye, veste ouverte, une main dans la poche, y voyant une attitude particulièrement « irrespectueuse » dans un pays régi par d’impérieux codes de bienséance.

La photo du scandale s’étalait mardi 23 en Une de tous les quotidiens nationaux.
« Différence culturelle ou acte irrespectueux? », s’interrogeait le JoongAng Ilbo. « Poignée de main irrespectueuse? Poignée de main décontractée? », questionnait dans le même esprit le Dong-A Ilbo. La « Maison Bleue », siège de la présidence sud-coréenne s’est abstenue de s’immiscer dans la polémique tandis que les réseaux sociaux s’enflammaient, impitoyables pour le cofondateur de Microsoft. D’autres prenaient cependant sa défense, en rappelant qu’il avait déjà été pris la main dans la poche lors d’un entretien avec le prédécesseur de la présidente Park, Lee Myung-Bak, en 2008. AFP

http://www.rtbf.be/info/etcetera/detail_coree-du-sud-bill-gates-accuse-d-avoir-manque-de-respect-a-la-presidente?id=7979040

Birmanie

La Birmanie a entrepris une « campagne de nettoyage ethnique » contre la minorité musulmane apatride des Rohingyas, a estimé lundi l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW), dont les accusations ont été immédiatement rejetées par le gouvernement.

Quelque 800 000 Rohingyas, privés de nationalité par l’ancienne junte birmane, vivent confinés dans l’Etat Rakhine, dans l’ouest du pays, théâtre en 2012 de deux vagues de violences meurtrières entre bouddhistes de l’ethnie rakhine et musulmans.
Les Rohingyas, considérés par l’ONU comme l’une des minorités les plus persécutées de la planète, ont été victimes de « crimes contre l’Humanité », notamment de meurtres et déplacements forcés, selon ce rapport de HRW. AFP

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-birmanie-accusee-de-nettoyage-ethnique-contre-une-minorite-musulmane?id=7978379

Birmanie

Des dizaines de prisonniers politiques ont été libérés en Birmanie, ont annoncé mardi des militants, au lendemain de la levée de presque toutes les sanctions européennes contre le régime.

« Nous avons la confirmation d’un total de 59 prisonniers politiques » libérés, a indiqué l’Association d’assistance aux prisonniers politiques de Birmanie (AAPP), qui réclame la libération « inconditionnelle » des plus de 200 membres de l’organisation toujours derrière les barreaux. Parmi les personnes graciées se trouvent quarante anciens rebelles de la minorité ethnique shan, condamnés à la prison à vie pour trafic de drogue mais « victimes de la politique », alors que les rebelles shans ont conclu fin 2012 un accord de cessez-le-feu avec le pouvoir. Belga

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_birmanie-sanctions-levees-prisonniers-politiques-liberes?id=7979522

Présentation: Cédryc Ruth & Stefanie Truong

Rédaction: Kim Dinh