Le 3ème SEX

 Ladyboy Amy 

Vous rappelez-vous des paroles de la chanson « Le 3ème Sex » d’Indochine ? « Dans la rue des tenues charmantes, maquillé comme mon fiancé, garçon, fille l’allure stupéfiante, habillé comme ma fiancée… »  

Eh bien en Thaïlande, ce n’est ni une attraction ni une  bizarrerie que de croiser « celles-ceux » qu’on appelle des « Lady Boys » ou des « Katoeys » en thaï. Comme le témoignent les globe-trotters ci-dessous, vous les croisez tous les jours et à tous les niveaux sociaux : « elle-il » vous sert le café, vous accueille à l’hôtel, vous apporte votre addition ou vous échange votre billet d’euros en monnaie locale, le Baht.  

« Ni garçons ni filles, garçons très très filles, on les appelle les lady-boys ici en Asie du sud-est, ils sont très nombreux et parfaitement intégrés et acceptés dans tous les milieux sociaux professionnels. Ceux là sont très jeunes, 14 ou 15 ans… », un commentaire que Christian Zennaro a laissé sur son blog de voyage. 

Cette petite anecdote illustrée d’une photo de deux Lady boys donne l’occasion à ceux qui n’ont pas encore voyagé en Asie du Sud-est de plonger un autre univers. 

http://christianzennaro.blogspot.com/2009/08/lady-boys-en-thailande.html 

« Elles-Ils » représentent tout de même 2% de la population ! « Le premier soir, à Bangkok, la première « jolie fille » thaïe qui m’a adressé la parole, m’a lancé un « hello » avec une voix très grave, qui ne laissait aucun doute sur son sexe de naissance. Deux jours plus tard, c’est l’une d’elles qui me fera le massage des pieds (pas sûr que j’aurais accepté pour un massage à l’huile…). La Thaïlande a même une hôtesse de l’air kathoey… », une observation reflétant la réalité et un vécu très enrichissant qui nous apportent un parfum unique de Thaïlande. 

Si le sujet vous intéresse, nous vous invitons à surfer sur le site de Marc qui explique en détail l’origine de ces « lady boys », leur intégration dans la société et la raison pour laquelle « elles-ils » sont particulièrement bien tolérés en Thaïlande. 

http://www.marcarine.be/voyages/Thailande_circuit/79.Ladyboys/index.php   

Ne soyez donc pas choqués de les voir à la télévision, présentant les nouvelles ou de les voir dans des magazines de mode. Dans les écoles, ces jeunes « transgenres » peuvent se maquiller et disposer de toilettes qui leur sont réservées. 

  

Chez nous, on a les « Backstreet Boys » et les « Spice Girls » ! Au pays du Siam, les « Venus Flytrap », un ladyboys band fait fureur et enflamme la scène : des cris et des applaudissements ! Et surtout, surtout de la fascination pour ces magnifiques créatures mi-vénus mi-apollon. Pour vous donnez un avant-goût de leur beauté mystique, voilà le titre d’une de leurs chansons : « Visa for love » :

[youtube X_TA1U8yUis] 

Aux quatre coins du pays, des concours de Miss « Katoeys » s’organisent pour le plus grand plaisir de cette communauté, de plus en plus nombreuse. Un paradis donc pour ces « transsexuels » comme par exemple à Pattaya, où vous pouvez assister à un show spectaculaire, digne du Moulin Rouge parisien ! Paillettes, couleurs, lumières et de magnifiques créatures en tenues ultra-sexy ! 

Opérées ou non, « elles-ils » sont complètement acceptés par la société thaïlandaise ! Ne rigolez donc jamais lorsque vous les croiserez là-bas ! Restez zen comme un bouddhiste thaï ! « La raison principale de cette tolérance semble liée au Bouddhisme. Même si le terme « Kathoey » est légèrement péjoratif, les Thaïs sont élevés dans l’idée de la politesse, du respect de l’autre et des différences…», un témoignage de notre bloggeur Marc. 

Suivant la tradition Bouddhiste Thaïe, la tolérance est de mise et personne ne sera réprimée ni blâmée pour son homosexualité et sa transsexualité ! 

Présentation: Hanane Esshimi  

Rédaction: Lam Viên Thuc AO  

346 comments for “Le 3ème SEX

Comments are closed.