Mandanga sonora 2: “La clase obrera no va al paraíso”

Nous allons écouter dans cet espace, une nouvelle émission de «Mandanga sonora». Des audio-collages avec un fort contenu revendicatif. «La clase obrera no va al paraíso» («La classe ouvrière ne va pas au paradis», reflète l’indifférence du politique face aux problèmes de la société espagnole, qui souffre les conséquences d’une crise qu’elle n’a pas provoquée.

 

La Radio Malva de Valence, nous présente une émission acide, critique où l’on oppose les déclarations du politique avec les faits de la vie réelle. Comme dans l’antérieure « mandanga », la musique a un rôle fondamental, complémentaire aux contenus de l’émission.

Les sons, mots et découpes, associés sans apparente harmonie, forment un «tout» avec une signification qui leur est propre. Radio Malva travaille le son comme de la musique, et d’une manière très peu conventionnelle. Les découpes sonores ne possèdent aucune information détaillée ni spécifique car elles ne prétendent pas être informatives, mais artistiques. De cette manière, c’est à l’auditeur de finir l’œuvre avec une écoute active. Montage artistique connu sous l’appellation «installation sonore» et il s’agit de poser des éléments audio dans des lieux spécifiques choisis par l’artiste.

 

L’émission est présentée comme un «audio-collage», où chaque semaine on découpe les contenus qui sont passés à l’antenne. DJ Nacho, de Radio Malva, réalise un travail de synthèse où les paroles des chansons font partie de la critique sociale que réalise cette émission, et qui contredisent le contenu des découpes sonores sélectionnées. Aussi, les divergences entre ce que l’on dit et ce qui se passe dans la vraie vie, suscite un sourire ironique chez l’auditeur.

Les problèmes des expulsions des locataires (desahucios), la corruption politique et la reforme du article 318.bis du code pénal espagnol (selon laquelle, prêter une aide humanitaire aux «sans papiers» peut être constitutif de délit) sont quelques-uns des sujets qu’on traite cette semaine.

Bonne écoute!

 

(( ÉMISSION ))

Avec cette émission, on cherche à mobiliser les gens, à les faire réagir face à l’actualité politique et social espagnole. Mais aussi elle a un but artistique et ludique. DJ Nacho, de Radio Malva, fait un montage dynamique où chaque pièce s’ajuste parfaitement. Ces «mandangas sonoras», expriment la richesse et diversité de contenus, qui chaque semaine cohabitent sur Radio Malva.

 

Radio Malva est une radio de quartier qui émet sur le 104.9FM des Poblados Marítimos de Valence, où elle recueille les témoignages de ses citoyens. Cet espace de rencontres hétéroclites a comme source d’inspiration la vie du quartier. D’autre part, elle a toujours fonctionné comme un espace de libre expression et comme un collectif social engagé dans les problèmes de sa ville, Valence, et spécialement dans la lutte contre la spéculation et l’abandon qui détruit le quartier Marítimo valencien (El Cabanyal y la Malvarrosa).

 

Vous écoutez cette émission dans le cadre de Projet Horizon, un partenariat où Radio Alma a pour objectif la promotion de la richesse et de la diversité socioculturelle des radios associatives en espagnol qui existent dans le monde. Nous remercions Radio Malva pour cette collaboration hebdomadaire et aux différents collaborateurs qui contribuent à la réalisation de cette série d’émissions.  Avec le voix de Irene Quintela, le support linguistique de José Martinez y Ferreira et la rédaction de Paloma Fábregas.

 

Pour réécouter l’émission de «Mandanga sonora», pous pouvez vous diriger vers http://mandangasonora.blogspot.be, ainsi que sur notre blog, Proyecto Horizonte, à www.radioalma.eu. Vos critiques et suggestions sont les bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.