Progression de la pandémie (22)

Jeudi 16 avril

Pour répondre à ceux qui se plaignent d’être confinés, voici l’opinion d’une psychologue, Maude Julien, adressée à ceux qui redoutent des conséquences négatives du confinement. Elle dit : « Arrêtez de dire, ou de croire, que vous êtes « en prison ». C’est faux. Surtout, vous donnez de mauvaises habitudes à votre cerveau ».ix

Selon elle, l’être humain est extraordinaire, il est capable d’actions exceptionnelles, mais la mémoire inscrite dans son cerveau sera toujours affectée par sa perception cognitive et émotionnelle de l’évènement. Corrigeons donc notre perception cognitive et émotionnelle de l’expérience unique que nous traversons. Corrigeons les fausses idées, qui entraînent des vécus, dont il est d’autant plus difficile de guérir qu’ils sont infondés. Non, nous ne sommes pas des prisonniers de guerre, ni des otages impuissants de malfaiteurs ou de terroristes, ni des détenus incarcérés dans une prison. Nous ne sommes pas des esclaves soumis aux bons désirs de leurs maîtres, ni des séquestrés à la merci de leur geôlier, ni des « enfants du placard » sous l’emprise de parents maltraitants.

« Ensemble, confinés, nous contribuons à lutter contre une pandémie. Nous aidons les professionnels de santé, qui se battent en première ligne. Nous évitons de répandre le virus et limitons ainsi le risque pour celles et ceux qui continuent à faire tourner notre société : caissières, livreurs, chauffeurs routiers, etc. Notre isolement est indispensable à la santé collective. Chaque confiné est un héros modeste du quotidien ».

Les femmes sont en première ligne face au corona :
«Ce qui fait tenir la société, dit Christiane Taubira, ex Ministre de la justice, c’est d’abord des femmes, parce que les femmes sont majoritaires dans les équipes soignantes ,– même si nous saluons aussi avec autant de gratitude les hommes – parce que les femmes sont majoritaires aux caisses des supermarchés, parce que les femmes sont majoritaires dans les équipes, qui nettoient les établissements qui travaillent encore, et qu’elles sont souvent majoritaires dans la fonction publique qui tient encore. »x

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.