Progression de la pandémie (23)

Vendredi 17 avril

Certains pays sortent progressivement du déconfinement. L’Autriche, moins touchée, permet la réouverture des petits commerces, le reste suivra en mai et le masque reste obligatoire. En Espagne, pays très touché par le covid, des usines reprennent leur activité, ainsi que le secteur de la construction. L’Italie également très touchée, permet aux libraires et à quelques magasins d’ouvrir, comme ceux de jouets pour enfants. Le Danemark, qui a bien géré la pandémie ouvre les garderies et les écoles primaires. Le tout de manière bien organisée avec la protection des masques et la distanciation.

Aux Etats Unis, encore un revirement du Président Trump : il voulait tout décider. Maintenant que la situation devient catastrophique, il considère les gouverneurs des Etats responsables des mesures à prendre, certains Etats sont plus touchés que d’autres. Des aides sont distribuées pour aider les Américains au chômage. Un montant entre 1500 et 3400 $ leur est attribué, en fonction de la composition du ménage : une manière de relancer l’économie.

L’UE demande une coordination des mesures de confinement pour l’ensemble de ses Etats membres. Ce serait nécessaire pour limiter la pandémie d’autant plus que des voyageurs continuent à circuler, quoique dans des conditions strictes.

Certains pays sont mieux lotis que d’autres, par exemple la Corée du Sud fait un traçage des personnes pour éviter les infections et consigne ces personnes chez elles. Ils indiquent les lieux d’apparition des cas et le traçage est obligatoire.

A Singapour, le traçage est volontaire, mais moins de 15% des personnes ont adhéré à ce système. Avec ce faible pourcentage le système ne fonctionne pas. C’est aussi un signe de la réticence au traçage. C’est le cas en Belgique. Cependant, des applications permettent de suivre les personnes infectées, y compris celles qui sortent des hôpitaux. Celles-ci peuvent en cas de problème contacter immédiatement un médecin.

Différentes suppositions sont faites quant à l’origine du virus. Le Washington Post émet l’hypothèse que le virus aurait été répandu, après une fuite d’un laboratoire en Chine. Un employé aurait été atteint et serait à l’origine de la transmission. Aucune preuve n’étaye cette hypothèse. Ce serait sans doute un moyen pour les Etats Unis de rejeter la responsabilité sur la Chine. Beaucoup d’autres spéculations circulent sur l’origine du virus.

Comme le dit un économiste, Geerts Noel : « Nous vivons les quatre semaines les plus cruciales pour la prospérité de la génération suivante. Toutes les décisions prises aujourd’hui auront un effet de levier considérable sur l’environnement dans lequel les jeunes vivront et travailleront au cours des prochaines décennies ». xii

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *