Progression de la pandémie (6)

mercredi 25 mars

Un peu de fatigue. J’ai remis les rangements et les travaux à plus tard.

J’ai terminé l’article sur le mouvement social au Liban. Vers quelle catastrophe économique
et sociale s’achemine ce pays !

Je fais de longues conversations au téléphone. Je suppose que c’est le cas de tout le monde vu que les contacts sont interdits. On dirait que la situation s’améliore. C’est du moins ce qu’on dit aux nouvelles. Il y aurait un recul du nombre de cas. Mais les structures hospitalières restent débordées et beaucoup sont morts faute de soins. Personne ne sait encore à quel type de traitement ce covid (19) peut répondre. On met sous respirateur, on entube dans les cas les plus graves. Le personnel hospitalier est à bout !

Ma sœur qui est à Beyrouth était irritée au téléphone. Son mari est toujours à l’hôpital. Après tout ce que ce peuple a souffert depuis des décennies, après la catastrophe économique, les mouvements sociaux qui ont eu des difficultés pour aboutir, mais qui sont restés porteurs d’espoir, on dirait qu’il ne manquait plus que ce virus. Vraiment, c’est difficile à vivre !

Plusieurs sources d’information mentionnent des logiciels de surveillance (on a cité geek). Les employeurs veulent s’assurer de la bonne utilisation du temps par leurs employés. C’est un des thèmes débattus en ce moment. On verra par la suite que cette question prendra de l’ampleur.

Dans une vidéo de l’Iremmo (Institut français spécialisé dans les questions du Moyen Orient) sur la situation en Irak, on se rend compte de la situation extrêmement difficile que vit ce pays depuis l’occupation par l’Etat islamique. On peut mesurer les souffrances endurées par la population, qui se trouve aujourd’hui face à de nombreuses privations. La situation est complexe, peut-être moins qu’au Liban pour certains aspects. J’essaie de comprendre et d’approfondir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.