III-ON RECONFINE (3)

Mercredi 1er juillet

Les activités culturelles reprennent progressivement. Je cite l’exemple de BOZAR

Alors que la Belgique poursuit le déconfinement, BOZAR a rouvert plusieurs expositions. En attendant de pouvoir accueillir le public pour le reste de ses activités, il continue à proposer sur la plateforme numérique, une programmation artistique spéciale regroupant concerts, performances et séances de cinéma.

Si vous ne pouvez pas aller à la culture, c’est elle qui viendra à vous.

« Grâce à la culture, soyons solidaires les uns des autres et profitons du confort que nous offre la technologie pour nous rapprocher sans nous mettre en danger. Faisons-nous plaisir par l’une des plus belles expériences qui soient : la culture » affirme la direction de Bozar dans sa newsletter.

Une proposition intéressante est la série de conférences que Bozar organise sur ce que va devenir le monde dans l’après pandémie, avec des personnalités connues : Joseph Stiglitz, Thomas Picketty, Mazen Maarouf, Kem Koolhas ou Edgar Morin.

On peut suivre en direct sur you tube ou écouter après les enregistrements.

C’est une occasion pour suivre les réflexions en cours sur les thématiques qui permettent d’avancer vers des changements positifs. C’est un partage fantastique des idées et des connaissances.

Une autre alternative pour occuper le temps sont les séries et les films sur les plateformes.

Qu’en est-il de Netflix, VOD et autres plateformes ?

Certaines technologies ont bouleversé notre manière de regarder les films et les séries.

On peut parler d’abord de Netflix. Pas question d’attendre qu’on présente la suite des épisodes. Certains passent la nuit à les voir. Quelle overdose !

Mais c’est encore plus sur VOD.

Il y a même une expression pour designer cette absorption rapide : le binge-watching. Boire jusque ne plus avoir soif, jusqu’à en perdre la conscience. Ce n’est pas tant la manière de regarder les séries que de les enchaîner.

Cette conduite a prospéré pendant le confinement et se maintient avec le déconfinement ; fatigue pour les uns, tuer l’ennui pour d’autres sans occupation.

Ce comportement change totalement notre rapport à la notion de loisirs. Il a aussi des effets sur les rapports sociaux, isolant plus les personnes, qui ne recherchent plus le contact avec d’autres.

Conséquences : troubles du sommeil, de la mémoire, mais aussi diabète, obésité …

Même les opérateurs ont pris peur et ont ralenti le rythme des séries, face aux dégâts résultant de cette absorption rapide.

Quand est-ce que viendra le temps où les personnes au lieu de cette boulimie chercheront à déguster ce qui les intéresse ?

Réouverture des cinémas

Après plus de trois mois de fermeture les cinémas ont rouvert leurs portes le 1er juillet. A notre grande joie ! Précautions habituelles : gel et distanciation. Le personnel porte un masque. Les exploitants des salles font tout pour que le public se sente à l’aise.

Aller au cinéma c’est une sortie. Rien à voir avec le fait de regarder le film chez soi !

C’est aussi communier avec d’autres dans une salle de cinéma.

L’atmosphère reste calme dans le centre de Bruxelles, même si les séances fonctionnent plutôt bien. Les spectateurs sont ravis. Je les comprends !

L’été c’est aussi la période des reprises des films de l’année ou même de plus anciens. On verra ce qui sera prévu. Pour le moment les lancements de nouveaux films sont retardés.

Il ne faut pas s’attendre à un rush mais à une reprise progressive vers une certaine normalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.